COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

Pour diffusion immédiate 

La Fondation inaugure un 55e fonds de bourse avec «#jemaime », des Chiclettes! 

___________________________________________________________

OTTAWA, le jeudi 30 avril 2020 – Elles ont pris d’assaut la scène à plus de 300 reprises sous leur identité d’emprunt Huguette, Vivie et Simone, mais le trio vocal Les Chiclettes souligne ses dix ans d’existence avec un coup d’éclat. Le Fonds « #jemaime », le 55e au sein de la Fondation franco-ontarienne, a été lancé aujourd’hui afin de favoriser le retour aux études de ses prochaines récipiendaires! 

Quelques telles bourses ont été remises depuis 2016 mais cette étape-ci officialise un processus annuel de remise. Nathalie Nadon, Geneviève Cholette et Julie Kim Beaudry veulent encourager des femmes – peu importe leur âge, leur parcours personnel, leurs croyances religieuses ou leur orientation sexuelle – à apporter un changement positif dans leur vie, changement qui passe par le retour aux études. 

La remise d’une bourse était une suite logique d’une implication sociale de la part des Chiclettes. Dans leur vie professionnelle, les trois artistes évoluent en enseignement ou en sensibilisation/éducation. « Plusieurs organismes nous ont approchées au fil des ans pour être porte-parole d’un évènement ou un autre. Mais ce n’était jamais le profil qu’on recherchait, explique madame Nadon. Alors nous nous sommes ditpourquoi ne pas partir notre propre projet’? » Nathalie Nadon a elle-même côtoyé bon nombre de personnes qui devaient relever des défis personnels particuliers lorsqu’elle a oeuvré au sein d’équipes comme Oasis Centre des femmes, FrancoQueer, Action positive VIH SIDA ou encore le Centre Victoria (pour une clientèle du nord de l’Ontario) depuis 15 ans. « Une bourse était une évidence pour nous. » 

Le président de la Fondation franco-ontarienne, Gilles Marchildon, est ravi de souligner la création de ce fonds. « Ce nouveau fonds de bourse représente une belle bouffée d’air dans le drapeau à un moment particulièrement difficile. On sait que les mesures contre la pandémie de la COVID-19 vont réduire d’autres sources de financement pour les femmes. Or, avec le concours des généreux donateurs de la Fondation, nous serons en mesure d’appuyer des femmes qui souhaitent aborder un nouveau chapitre de leur vie, soit une formation postsecondaire à la hauteur de leurs ambitions! » 

3,8 millions $ à portée de main 

La mission première de la Fondation franco-ontarienne, créée en 1986, c’est d’héberger des fonds de dotation afin de faciliter les études en français au-delà du secondaire. Jusqu’à l’annonce d’aujourd’hui, elle comptait 54 tels fonds de dotation, qu’ont surtout créés des institutions d’enseignement, parfois des organismes sans but lucratif et, dans quelques cas, des personnalités qui voulaient innover. Ces fonds de dotation s’élèvent à environ 3,8 millions $. Seul l’intérêt que génère chacun des fonds sert à remettre une ou des bourse.s, annuellement. Les organismes ou personnes qui créent ces bourses sont habituellement responsables de préciser les critères et à enclencher le processus de sélection des personnes méritantes. 

-30- 

Renseignements 

Nathalie Nadon (au nom des Chiclettes) 

416.873.1267 

dmc.production@yahoo.ca 

www.nathalienadon.com 

Marc Chénier, directeur général 

Fondation franco-ontarienne 

mchenier@fondationfranco.ca 

À propos de la Fondation franco-ontarienne : 

La Fondation franco-ontarienne, une création initiale de l’ACFO d’Ottawa d’alors, est la « gardienne » de fonds de dotation. L’un de ses objectifs étant de « faire rayonner la francophonie » partout en province, elle offre aussi un FondAction; des organismes peuvent faire une demande de financement d’un projet de nature ponctuelle et/ou communautaire. La Fondation encourage aussi l’épanouissement de la population franco-ontarienne en distribuant du financement fédéral (stratégie IDE de FedDev) sous forme de micro-crédit à des entrepreneur.e.s, en particulier des femmes immigrantes qui cherchent à faire démarrer un projet d’entreprise. 

À propos des Chiclettes : 

Les Chiclettes (Nathalie Nadon, Geneviève Cholette et Julie Kim Beaudry) allient l’humour et le panache visuel à la chanson afin de présenter des prestations qui rappellent les groupes jazz et populaires des années 1940. Auteures de la musique, des paroles et de leurs propres chorégraphies, elles abordent des thèmes qui sont demeurés très actuels et prônent l’indépendance et le savoir-faire des femmes. Leur travail a été maintes fois prisé en Ontario, au Canada français et jusqu’en France. Elles fêtent en 2020 leurs dix ans d’existence à titre de formation.